Les conflits psychiques provoqués par la gestion politique de la crise sanitaire

Cet article, écrit par la victimologue Marielle Vicet, inaugure une série de réflexions sur les dimensions psychologiques individuelles et collectives de la crise sanitaire. L’enjeu est important. Loin de la vision enchantée des confinements et autres mesures de « distanciation sociale » que nous propose la propagande politico-industrielle, la réalité des impacts psychosociaux de ces politiques sanitaires interpelle les chercheurs et praticiens de la santé mentale, cette dernière étant une dimension très importante de la santé tout court. Or, les constats issus des données d’enquête recoupent ceux que font les professionnels sur le terrain. Ils enregistrent une détérioration de la santé mentale qui pose question. Il en va notamment de l’avenir de nos jeunes, qui ont été les sacrifiés d’une crise gérée au nom de l’intérêt des plus anciens.

Lire la suite de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *