L’objection de conscience, position légitime face à la technologie ARNm à des fins vaccinales

Dans le cadre des campagnes de vaccination de masse, les vaccins les plus utilisés dans les pays occidentaux sont basés sur l’ARNm. Certains pays ont imposé une vaccination obligatoire et de nombreux autres ont exigé un passeport vaccinal pour accéder aux transports publics et autres activités, produisant une discrimination systémique, une exclusion sociale, une ségrégation et une stigmatisation à l’encontre des personnes non vaccinées. Cet article vise à présenter plusieurs incertitudes scientifiques sur lesquelles, les objecteurs de conscience aux injections d’ARNm comme traitement préventif de la COVID-19, pourraient s’appuyer.

Lire la suite de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.